Tout le monde peut apprendre le Rug Hooking

C’est une technique à la portée des enfants, qui ne nécessite pas de force physique, ni d’habilité particulière. IMG_0758

Le pré-requis de base : pouvoir effectuer un geste précis avec une main qu’on ne voit pas
comme par exemple quand on coud un bouton.

Je propose des stages d’initiation de 3 heures qui permettent d’acquérir le geste de base et de se lancer ensuite avec un kit.

Les outils du Rug Hooking sont à la portée de toutes les bourses

Le matériel : un crochet n° 2,5, un cadre fixe (par exemple un cadre à tableau), une bonne paire de ciseaux de couture, de la toile de jute, du tissu en jersey récupéré (tee-shirt, pull fin, éponge, polaire…).
Par la suite, si vous souhaitez réaliser de grands tapis, il sera nécessaire d’investir dans un métier à tapisser.
Les américains ont développé ce loisir créatif à un niveau tel que des entreprises sont spécialisées dans la production de tissu de laine, de « hooks », de cadres ergonomiques, de machines à découper les bandelettes de tissus. Tous ces objets coûtent très cher en importation.
Vous trouverez bientôt dans ma boutique en ligne tout le nécessaire pour pratiquer ce type de tapisserie artisanale avec des produits made in France, et des matériaux récupérés.

Le Rug Hooking : 4 activités en une

De la conception aux finitions, le Rug Hooking se décompose en 4 étapes : Trouver une idée, Tracer votre projet, Teindre vos matériaux et Crocheter votre oeuvre. Vous pouvez passer directement à la dernière étape : en reprenant des idées d’autres hooqueurs, en achetant des modèles ou des kits, en achetant des matériaux déjà teints, vous sécurisez votre résultat. Cependant, réaliser les 4 étapes du Rug Hooking donne une grande satisfaction et vous permet de développer votre créativité personnelle.