La laine est un matériau fantastique

La  laine procure chaleur et douceur et ne conserve pas les odeurs.  

La laine conserve la chaleur, c’est pour cela qu’on l’utilise de plus en plus comme isolant. Elle a aussi la particularité de retenir l’eau, avec un pull en pure laine sous la pluie, lui est mouillé, pas vous.
Non, elle ne gratte pas si elle a été bien triée, c’est à dire qu’on a retiré le jarre qui est le gros poil qu’a parfois certaines races.
Sa douceur dépend de la finesse de la fibre, celle-ci varie selon la race. Le mérinos a la fibre tellement fine qu’il produit des bouloches.
J’ai choisi d’utiliser des toisons de race française avec une finesse moyenne : la charmoise, la texel et la solognote.
Enfin, propriété particulière, elle se débarrasse des odeurs extérieures. Je l’ai découvert par hasard en « oubliant » un sac de laine que j’avais essayé de laver par fermentation (voir ci-dessous).
Après rinçage, cela puait tellement que je pensais la technique mauvaise et cette toison inutilisable. La « retrouvant » 3 mois plus tard, elle ne sentait plus rien.
Votre tapis ou votre pull pur laine sentent la sueur, la graille, la fumée… « oubliez »-les quelques jours dans un endroit aéré.

La laine est un matériau délicat à traiter 

Le lavage de laine ne peut s’effectuer avec de la chaleur et/ou des frottements, sinon elle feutre.

Depuis 2 étés, j’attends avec impatience les épisodes de forte chaleur (vive l’été 2018 !) pour laver les toisons que je récupère par fermentation.
Durant tout le processus, il faut toujours garder à l’esprit d’éviter les chocs thermiques.
Voici le mode d’emploi (promis, l’été prochain, je vous fais une vidéo) : 

  •  Un jour où il fait plus de 30° et que la météo annonce du grand beau au moins 4 jours, mettez votre toison dans un récipient rempli d’eau propre (de pluie si possible) où elle peut s’étaler et être totalement immergée..
    J’utilise une piscine/bac à sable d’enfant en forme de coquillage. Le récipient doit être au maximum exposé au soleil et recouvert d’une bâche noire ou un plastique à bulles servant à chauffer les piscines.
    Vous pouvez gagner quelques degrés en plaçant votre récipient dans une serre.
  •  Laissez-la fermenter en remuant doucement chaque soir avec un bâton, vous constaterez la fermentation si vous voyez des bulles qui remontent et de la mousse qui se forme en surface.
    La fermentation vient de l’action des éléments organiques qui se décomposent et de la réaction de la lanoline à la chaleur. 
  • Au bout de 4 jours de fermentation, retirer la laine avec un outil (j’utilise une fourche), l’odeur doit vous dissuader d’y mettre les mains et poser-là délicatement sur un grillage ou une table à claire-voie pour qu’elle s’égoutte.
    Vous pouvez utiliser l’eau de fermentation pour l’arrosage du jardin, excellent engrais naturel)
  • Quand la laine n’est plus chaude, rincez-la délicatement, mèche par mèche sous un jet sans pression et une eau par trop froide. Vous retirez les grosses pailles, le jarre qui se présente en paquets de fibres grosses comme des cheveux et vous écartez l’extrémité des mèches collées par la poussière avec vos doigts ou une petite brosse à ongles.  Vous entreposez ces mèches dans un sac filet.
  • Vous remplissez un baquet d’eau chaude entre 50° et 60°, y ajouter 100g de cristaux de soude ou de produit vaisselle. Vous posez les sacs filet en surface et les laissez couler, vous pouvez poser une planche dessus pour que toute la laine soit immergée (elle ne doit pas être serrée pour que toutes les fibres soient lavées). Vous laissez 20 minutes en retournant une fois les sacs. A cette étape, le suint se dissout et votre eau devient blanche.
      • Puis vous les transférer dans un autre bain à la même température mais sans produit lavant pour le rinçage et les laissez à nouveau 20 minutes en retournant une fois les sacs. Attention de ne pas provoquer de remous dans l’eau quand vous retirez les sacs. 
      •  Vous suspendez vos sacs pour qu’il s’égouttent et refroidissent lentement. Je les accroches aux branches des arbres de mon jardin.
      •  Vous retirez la laine des filets et la mettez à sécher à l’ombre et à l’air. Pour cela, j’étends de vieux rideaux entre les arbres. Cela peut prendre plusieurs jours.

La laine française est un matériau négligé aujourd’hui

La filière laine en France est réduite à peau de chagrin, des éleveurs dispersés sur tout le territoire, des tondeurs itinérants qui se déplacent pour des troupeaux importants, (si vous n’avez que quelques moutons, vous les tondrez vous-même), 2 laveries qui ont du mal à vivre, de rares filatures (Terrade à Felletins) et plus d’usines de tissage.
Vous pouvez acheter en ligne de la laine cardée qui proviendra de l’étranger (principalement du Mérinos de Nouvelle Zélande élevé et tondu dans de mauvaises conditions, laveries en Chine entraînant de grosses pollutions) et sera très chère.
J’ai fait le choix de la valorisation de laine française et j’ai le bonheur d’être en contact avec les éleveurs de la Nièvre qui se mobilise pour sélectionner des moutons à belle laine, sensibiliser les tondeurs à un ouvrage qui respecte la laine (en plus d’être bienveillants avec les animaux), apprendre à trier les toisons, et trouver des débouchés auprès d’artisans lainiers locaux.
Pour le moment, pas de label mais une belle fête de la laine tous les 2 ans à St Saulge : la Bêêêêle et laine, prochain rendez-vous à ne pas manquer en juillet 2020.

    •