Les 4 étapes d’un tapis en Rug Hooking
La méthode mnémotechnique américaine (4 D) devient en français les 4 T

1ère étape – Dream (rêver)  « Trouve une idée »

2ème étape – Draw (dessiner) « Trace ton motif »

3 ème étape – Dye (teindre) « Teint ton tissu ou ta laine »

4 ème étape – Do (faire) « Travaille »

1. Trouve une idée

Chacun cultive différemment son inspiration. Si vous n’avez pas confiance en vous pour imaginer ou choisir un modèle, contactez-moi, je peux vous indiquer des sources de modèles en ligne ou dessiner pour vous un modèle.

Je conseille au débutant(e)s de commencer par un kit (bientôt en vente dans ma future boutique) et de sauter les étapes 2 et 3 qui sont les plus techniques et entraînent un investissement matériel plus important.

Vous êtes pratico-pratique  rughooking-chaussonstissulaine2

Vous pensez à l’objet que vous voulez créer (tapis, sac, chaussons…), à la personne à qui vous voulez faire plaisir. Vous recherchez dans les modèles existants sur des magazines, internet… 

« Astuce : je tiens à votre disposition un courrier type pour demander l’autorisation à un auteur ou ses ayant droits de reproduire une œuvre. »

Vous aimez un style, un peintre, une expression plastique particulière 

Vous pouvez en Rug Hooking adapter une œuvre , ou reproduire un motif de tissu ou de papier cadeau, ou d’art décoratif… Je peux vous faire gagner du temps en vous conseillant techniquement pour la reproduction et l’adaptation ; inscrivez-vous à un atelier.

Vous êtes créatif(ve)

rughooking-feuilleerablelaine16X16-2Regardez autour de vous, rassemblez les couleurs, images, photos, objets qui vous inspirent, regardez-les de temps en temps, laissez le temps faire son œuvre, votre esprit vagabonder, un matin, vous vous réveillerez avec votre idée en tête.

Vous aimez suivre votre inspiration sans idée préconçue

Laissez-vous guider par vos matériaux, les couleurs de vos tissus ou laines ; disposez-les de différentes façons sur une surface plane et sautez l’ rughooking-10x10spiralelainerughooking-10x10spiralelaine modèleétape suivante.

2- Trace ton modèle

 

C’est l’étape la plus technique : réaliser des esquisses, les agrandir à la taille souhaitée (vive les photocopieurs), les reporter sur la toile. Un motif de rug hooking est un tracé simple, les détails se travaillent directement le crochet en main. 

« Astuces : J’utilise du voile d’hivernage et des feutres japonais pour tracer le motif sur la toile. rughooking-histoiredetapis-calculs3

Pour rechercher ma palette de couleurs, rien ne vaut l’aquarelle »

Il faut ensuite calculer les quantités de matière nécessaire : je conseille 6 fois la surface d’un motif pour le tissu et 10 grammes/10 cms² pour la laine. 

C’est aussi le moment de créer sa palette, recherchez les couleurs directement avec les tissus où laine dont vous disposez.

3 – Teins

L’étape qui demande un savoir-faire et une pratique régulière pour avoir un résultat satisfaisant.

On peut s’en passer en récupérant des tissus qui correspondent à votre projet.

Vous pouvez aussi me contacter pour des demandes particulières, j’ai un grand stock de tissus de toutes sortes et je peux teindre laine et tissus sur commande.rughooking-histoiredetapis-teinture3

« C’est mon étape préférée, c’est magique de voir naître la couleur recherchée avec 2 grammes de poudre jetée dans un chaudron ! »

4 – Travaille

Vous tendez votre toile sur un métier à tapisser ou dans un tambour à broder ou tout autre cadre selon la taille de votre projet.

Vous coupez vos bandelettes à la largeur souhaitée. Vous vous installez confortablement, prenez en main un crochet adapté à la taille de la trame choisie (de 2,5 à 4), et commencez à tirer des boucles, la main gauche sous l’ouvrage guide la bandelette, la main droite dessus, pique le crochet et ressort la boucle en l’inclinant sur la boucle précédente. Il est très facile et sans conséquence de défaire les boucles qui ne vous conviennent pas et cela en vaut la peine car votre œuvre sera visible pendant des décennies.

« Vous pouvez faire comme moi, galérer avec un tutto en anglais pour comprendre comment tenir votre crochet, quelle inclinaison lui donner, la taille de vos bandelettes… ou vous inscrire à un stage d’initiation et entrer en douceur dans le geste du hooking »

Le geste du hooking libère de la dopamine, vous vous sentez bien et prenez confiance dans vos capacités créatives. C’est magique, vous voilà parti(e) pour des heures de plaisir paisible. Le temps de travail dépend de la largeur des bandelettes et du rythme personnel.

« Ma moyenne est d’une demie-heure à 1 heure le carré de 10 cms »

Vous verrez avec tristesse se terminer déjà votre ouvrage et envisagerez avec gourmandise d’en débuter un autre.